Daniel Lindberg, PDG de Quickspin, Accorde une Interview Exclusive à LCB

131
February 14th, 2021
Retour Daniel Lindberg, PDG de Quickspin, Accorde une Interview Exclusive à LCB

Quickspin est passé en un clin d'œil du secteur des jeux sociaux à celui des casinos en argent réel. La plupart d'entre nous ont été convaincus après avoir joué à une seule de ses machines à sous créatives. Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'impliquait le développement de ses incroyables jeux ou si le grand patron avait un jeu préféré ? Eh bien, LCB vient à la rescousse avec toutes les réponses à ces questions et plus encore dans cette interview exclusive. Un grand merci au PDG de Quickspin, Daniel Lindberg, pour nous avoir permis de donner à nos membres un aperçu de l'univers de l'entreprise.

Sans plus attendre, M. Lindberg.

1. Comment Quickspin est-il entré sur le marché des jeux en argent réel ?

Nous avons d'abord lancé nos jeux sur Mirrorball Slots (Plumbee). Ils sont rapidement devenus très populaires, ce qui nous a beaucoup encouragés. Cela a également permis de valider la pertinence de notre stratégie de conception et d'exécution des jeux. Après cela, le passage du jeu gratuit au jeu en argent réel était une conséquence naturelle et, comme les trois fondateurs de Quickspin venaient du monde du B2C et du B2B de RMG, nous étions très confiants quant à la capacité des jeux à faire la transition.

2. Les applications pour les jeux sociaux semblent présenter toujours les meilleurs designs, les meilleurs bonus et les gains les plus élevés, ce qui amène les joueurs à se demander pourquoi l'industrie des jeux en argent réel ne propose pas plus de jeux de ce type. Ayant débuté dans le domaine des jeux gratuits, Quickspin semble avoir compris le message. Vous devez être de vrais amateurs de machines à sous, alors pensez-vous que votre passion est responsable du succès de titres comme " Goldilocks and the Wild Bears " qui sont passés du jeu gratuit au jeu en argent réel ?

Il me plaît de le croire ! Quickspin est né d'une véritable passion pour les machines à sous et d'un désir de créer le type de jeux auxquels nous aimons jouer nous-mêmes. Les gens qui ne nous connaissent pas pourraient trouver cela un peu cliché, mais nous nous levons vraiment tous les jours avec l’intention de créer la meilleure machine à sous jamais réalisée. C'est une philosophie très simple, mais nous n'y avons jamais dérogé. Jouer aux machines à sous, et parler des machines à sous, les nôtres et celles de nos concurrents, occupe une grande partie de notre travail quotidien. Quant aux jeux gratuits et aux jeux en argent réel, nous ne faisons en réalité aucune distinction dans la façon dont nous les réalisons. Nous pensons qu'une bonne machine à sous sera toujours une bonne machine à sous, que le jeu soit motivé par le désir de gagner de l'argent ou simplement de se divertir, ou par les autres types de récompenses que vous retrouvez dans le domaine du F2P (jeu gratuit).

3. Vos machines à sous ont un potentiel de rentabilité très élevé, que l'on se base sur le tableau général des gains ou sur les multiplicateurs intégrés dans les bonus, pensez-vous que cela explique en grande partie leur popularité ?

Je pense que chaque jeu est différent et doit être évalué selon ses propres mérites. Ils sont tous conçus pour des joueurs différents et pour créer des expériences différentes pour ces joueurs. Toutes les fonctionnalités des jeux doivent être adaptées à plusieurs types de joueurs et, par conséquent, les tableaux des gains doivent être conçus pour qu'ils soient pertinents, intéressants et passionnants à leurs yeux. En fin de compte, les joueurs cherchent à se divertir et ont besoin de variété ; les fournisseurs de machines à sous se doivent donc de proposer un contenu très varié.

4. Avez-vous une machine à sous préférée ?

J'ai tendance à jouer à des jeux moins volatils qui vous permettent de tirer le meilleur parti de votre argent. Crystal Queen est donc probablement mon titre préféré parmi les jeux de notre portefeuille. Quand je sens que la chance est de mon côté, j'ai tendance à me tourner vers des jeux comme Second Strike, qui a de magnifiques graphismes et des animations très soignées. Plus important encore, son gameplay simple est un peu plus volatil et offre, par conséquent, de très jolis gains. Mais surveillez cette section : il y a beaucoup d'autres jeux en préparation, avec de nombreux thèmes et modèles mathématiques différents adaptés à une grande variété de joueurs.

5. Les mathématiques sont un élément essentiel du développement des machines à sous ; combien de temps faut-il donc pour tester tous les éléments d'un nouveau jeu ?

Chaque jeu est bien sûr différent et il arrive quelquefois que l'on obtienne le bon résultat dès le début. Parfois, cela demande un peu plus de travail. Pour mon jeu préféré, Crystal Game, nous avons essayé plus de 50 modèles mathématiques avant d'avoir le sentiment d'avoir trouvé le bon. Je pense que cela montre à quel point le développement des jeux est un travail de longue haleine. Les graphismes et les effets sonores sons sont évidemment très importants, mais ce qui fait que les joueurs reviennent à chaque fois, c'est le plaisir qu'ils prennent à jouer. Les mathématiques et les mécanismes sont vraiment essentiels dans chaque jeu que nous produisons, donc, à moins que nous ne réussissions à le mettre au point dans un prototype, nous ne passons pas à la phase de production. Nous en avons abandonné plusieurs en cours de réalisation, car il est inutile de lancer un produit de qualité inférieure.

6. Envisagez-vous de vous lancer dans le développement d'autres jeux que les machines à sous ?

Nous adorons les machines à sous et nous aimons les créer. Nous aimons aussi les autres jeux de casino mais, pour l'instant, nous continuerons à faire ce que nous faisons le mieux. Après tout, la meilleure machine à sous n'a pas encore été créée - et la quête du Saint Graal continue !

7. Comment l'acquisition de la part de Playtech s'est-elle faite et qu'a-t-elle signifié pour la société ? Que pouvez-vous dire aux fans qui ont des inquiétudes ?

Nous opérons toujours sous la marque Quickspin et fonctionnons comme une entité indépendante. Notre stratégie et notre philosophie en matière de conception et de création des jeux restent les mêmes. Pour toute entreprise ayant l'ambition de devenir un leader dans son domaine, sans parler du fait que notre marché est de plus en plus complexe et concurrentiel, il faut des moyens et des ressources. C'est ce que Playtech, entre autres choses, offre à Quickspin. Nous avons la possibilité de distribuer notre contenu à des opérateurs et sur des marchés que nous n'avons pas pu atteindre auparavant. Je crois que la force de cette grande entreprise et l'attention que nous portons à la création de jeux constituent une combinaison idéale pour les deux parties.

8. Quelle est la prochaine étape pour l'entreprise ?

Aller toujours plus loin ! Nous allons sortir de très bons jeux au cours des 12 prochains mois, et augmenter la production pour être sûrs de lancer près d'un nouveau jeu tous les mois et répondre à la demande des opérateurs et des joueurs. Avec l'aide de Playtech, nous accéderons l'année prochaine à certains marchés réglementés qui seront nouveaux pour nous. En outre, nous avons conçu des éléments novateurs en matière de promotion et de jeux, en continuant à tirer parti des enseignements et du succès obtenus dans le secteur du jeu gratuit. Suivez attentivement cette rubrique et n'oubliez pas de visiter notre stand à l'ICE qui se tiendra en février !

“nous nous levons vraiment tous les jours avec l’intention de créer la meilleure machine à sous jamais réalisée”

Retour aux articles
Limitless Casino (USA friendly)

Rechercher

Résultats de la recherche

Choisir la langue

Français Français

Ne plus afficher ce message

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Partager